Quand faut-il cesser de manger Imsak ou Fajr ?

L’islam est régi par au moins cinq piliers dont l’un d’entre eux est le jeûne du mois de ramadan. Il s’agit du mois saint pendant lequel toute la communauté musulmane doit se priver de nourriture, d’eau et de plusieurs autres plaisirs. Chaque jour, le jeûne doit démarrer à l’aube et continuer jusqu’au coucher du soleil avant de prendre fin. Néanmoins, force est de constater que l’heure de démarrage prête parfois à confusion. Entre l’Imsak et le Fajr, voici détailler le moment précis où vous devez cesser de manger.

Les principes du jeûne de ramadan

Le jeûne de ramadan est un moment où la communauté musulmane se prive de certaines choses pour prier. À la fin, chaque musulman est amené à faire une aumône en guise de charité pour marquer ce mois. D’autre part, plusieurs évènements propres à l’histoire de la religion sont commémorés pendant ce mois. Il existe des principes clés qu’il faut respecter si vous faites partie des jeûneurs.

A découvrir également : Mail Orange se connecter : se connecter à la messagerie

Le principe de base est que vous devez vous abstenir de manger, de boire et de pratiquer le rapport sexuel durant des heures déterminées. Un autre principe est que le jeûne commence dès l’aube pour se terminer au coucher du soleil. Cette heure de démarrage est appelée le Fajr et est précédée par l’Imsak. Un dernier principe est qu’à la fin du jeûne le soir, un grand repas est pris en famille. Un autre encore sera pris à la fin de la nuit avant de se relancer dans le jeûne du jour suivant.

La différence entre l’Imsak et le Fajr

Pour démarrer correctement votre jeûne, il requiert de faire une certaine différence entre l’Imsak et le Farj. En effet, le terme Fajr désigne en arabe l’aube sinon la première heure de la journée. Les musulmans le reconnaissent à travers certaines couleurs distinctives dans le ciel. Ce sont des lueurs qui marquent le début de la journée même si la nuit est encore présente. Ces lueurs sont observables dans l’intervalle de 3 h à 4 h 30 du matin. Dès qu’elles sont perceptibles, le Fajr est ainsi arrivé et les prières qui vont avec doivent être faites.

A voir aussi : Société Générale particulier : connexion au compte

Pour ce qui est de l’Imsak, elle est annoncée quelques minutes avant le Fajr. Dès qu’elle est annoncée, vous pouvez compter entre 10 et 15 minutes avant que les prières du Farj ne commencent. A l’origine, l’Imsak n’existait pas encore mais les musulmans connaissaient uniquement le Farj. Elle a été mise en place par la suite pour permettre aux jeûneurs de s’apprêter pour ne pas rater l’heure du Farj. Cela voudra dire que vous devez commencer par prendre vos dispositions pour commencer le jeûne dès que l’Imsak est annoncée.

Prendre en compte les écarts d’heures entre les calendriers

Il existe plusieurs calendriers à travers le monde et chacun d’eux est caractérisé par différentes heures. En fonction de votre position exacte, il serait judicieux de considérer les écarts d’heures qui peuvent se présenter. Le but est de commencer le jeûne à bonne heure pour ne pas rater le moment du Fajr. En effet, les calendriers de jeûne sont établis après une observation du ciel à une date donnée.

Ainsi, l’heure où l’aube apparait est retenue et donc communiquée. Néanmoins, cela peut bien subir des perturbations ou encore différer d’une étude à une autre quand bien même les facteurs considérés seraient les mêmes. La raison est que la météo ou les conditions climatiques peuvent fausser les observations. Pour cela, il est conseillé de cesser de manger déjà à partir de l’Imsak pour être sûr de ne pas rater son jeûne.

Que faire si l’on mange même après l’Imsak ?

Les nouvelles dispositions veulent que les jeûneurs du ramadan arrêtent de manger déjà à partir de l’Imsak. Le but est de ne pas être surpris par l’aube au point de se retrouver à violer le jeûne du ramadan. Mais il ne faut pas oublier qu’en réalité la vraie heure qui a été déterminée pour démarrer proprement le jeûne est celle du Fajr. Il arrive donc que des gens soient surpris par l’aube et continuent donc de manger même après l’Imsak.

Il faudrait savoir que cela ne viole en rien le jeûne entrepris. Même si vous marchez contre les prescriptions du ramadan pendant le jeûne même après l’heure de l’Imsak, il n’y aurait pas encore de mal. Vous pourrez poursuivre votre jeûne sans aucun soucie en faisant la prière du Fajr en son temps. C’est, par contre, le Fajr qu’il ne faut pas violer. Il faut nécessairement prendre les dispositions requises pour ne plus rien avaler dès que l’aube apparait.

Les avis des différents courants religieux sur le moment de cesser de manger

En Islam, les avis divergent quant au moment de cesser de manger pendant le Ramadan. Toutefois, la majorité des oulémas (savants musulmans) s’accordent sur l’heure du Fajr pour arrêter toute consommation alimentaire. Cette heure est déterminée par un calcul astronomique précis et fiable pour chaque région.

Les différents courants religieux ont aussi leur propre interprétation quant à l’heure de fin d’Imsak. Les adeptes du hanafisme soutiennent que l’on doit cesser de manger 10 minutes avant l’aube, tandis que ceux pratiquant le malikisme préconisent un arrêt 5 minutes avant. Le wahhabisme, lui, recommande une pause dès minuit, tandis que tous les autres courants sont d’accord sur une pause au moment où apparaissent les premières traces lumineuses dans le ciel, annonçant ainsi la venue imminente du jour.

Il faut respecter les heures déterminées par son courant religieux, tout en tenant compte des horaires établis officiellement pour sa localité, afin d’éviter tout risque d’erreur dans la pratique du jeûne durant cette période sacrée qu’est le Ramadan.

Les conséquences pour la santé de ne pas respecter le moment de l’Imsak ou du Fajr

Le Ramadan est une période de jeûne importante pour les musulmans, mais lorsque l’on ne respecte pas le moment de l’Imsak ou du Fajr, cela peut avoir des conséquences sur la santé. Effectivement, si l’on continue à manger après ces heures-là, on risque d’interrompre le processus naturel de digestion et d’absorption des aliments.

En plus d’affecter la digestion, manger pendant les heures interdites peut aussi entraîner une déshydratation importante. Pendant le Ramadan, pensez à bien boire suffisamment pour éviter tout risque de déshydratation. Si l’on mange après Imsak ou Fajr et que l’on doit arrêter abruptement sa consommation alimentaire avant son heure normale prévue, cela a un impact direct sur notre métabolisme digestif habituel engendrant une fatigue excessive.

Certains troubles peuvent aussi apparaître si vous ne respectez pas strictement les règles relatives au jeûne durant ce mois sacré. Les personnes souffrant de diabète doivent notamment être particulièrement vigilantes car elles ont besoin d’un contrôle précis sur leur glycémie en raison du changement brusque dans leur régime alimentaire. De même, ceux qui souhaitent perdre du poids rapidement lors du Ramadan cette année doivent surveiller leur apport calorique, faute de quoi ils risquent des carences nutritionnelles dangereuses.

Il faut donc prendre soin de son corps et respecter scrupuleusement les horaires prescrits par sa religion afin d’éviter tout risque pour sa santé.

ARTICLES LIÉS