Comment se manifestent les peurs enfantines ?

La peur est une émotion qu’à tout enfant. Cela peut dépendre de son âge ou d’une situation quelconque. Au même moment, il exprime cette peur de diverses façons. Qu’en est-il des manifestations des peurs enfantines ? Comment les identifier en tant que parent ? Éléments de réponse.

Manifestations des peurs enfantines : les pleurs

Généralement, ils pleurent tous. Néanmoins, cela dépend de l’âge. Il convient de dire que la peur d’un enfant commence réellement à partir de 8 mois. À cet âge, votre enfant a surtout peur de la séparation. Ainsi, un enfant de la tranche d’âge de 8 mois à 2 ans ne fera que pleurer automatiquement quand il a peur. C’est également le cas chez les enfants de 2 à 5 ans.

A lire également : Comment entretenir un lien familial pendant le confinement

Avoir peur est un sentiment normal. C’est moyen pour un individu de prévenir un danger, de fuir ou de se défendre face à une situation. Il n’en est pas moins pour un enfant, quel que soit son âge. En réalité, ce sentiment provient de l’amygdale, une structure anatomique logée dans le cerveau. L’activation de cette amygdale est synonyme de peur. Ce qui laisse apprécier certaines réactions chez l’être vivant. Ainsi, un enfant peut manifester sa peur de plusieurs manières.

Manifestations des peurs enfantines : cris et transpirations

Lorsque votre enfant commence par grandir, il peut exprimer sa peur d’une autre manière. D’abord, notez qu’entre 2 et 4 ans, l’enfant a peur du noir et de différents bruits. Il a également peur des montres, d’animaux, de sorcières de fantômes, etc. Mieux, les cauchemars qui peuvent le déranger sont généralement la somme des découvertes de la journée, des interdits des parents, etc.

A voir aussi : Apprenez à lâcher prise avec la thérapie EMDR

Ainsi, la frayeur qu’il éprouve vis-à-vis de ces choses peut se manifester par des cris. Par ailleurs, des enfants timides peuvent commencer par transpirer un peu partout. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il faut les observer afin de savoir comment ils réagissent dans certaines situations.

Il en est de même pour les enfants de la tranche d’âge de 5 à 8 ans. Cela dit, certains au lieu de pleurer peuvent chercher à se recroqueviller dans les bras d’un parent en fermant les yeux.

Autres Manifestations des peurs enfantines

les peurs enfantines

En lieu et place des cris et des pleurs, les manifestations des peurs enfantines peuvent s’apprécier autrement. En réalité, cela concerne les enfants de la tranche d’âge de 8 à 12 ans. À cet âge, l’enfant commence à avoir de réelles réflexions. Il a connaissance des conflits sociaux et politiques existants. De ce fait, il est préoccupé et a du mal à s’insérer. Sa peur peut l’amener à ne plus vouloir rester seul.

Outre cela, il est confronté aux défis de l’école (devoirs, camarades, ateliers scolaires, etc.). Il peut manifester sa peur par des plaintes incessantes ou se renfermer. Dans tout autre cas, l’enfant est effrayé par l’idée de se blesser ou de mourir. Il devient parfois trop prudent de sorte à ne plus s’épanouir comme il le devrait.

Attitudes vis-à-vis d’une peur enfantine

La peur est sentiment constructif chez l’enfant. Cependant, il faut l’aider à s’en apercevoir. Cela ne doit pas devenir une phobie pour lui. D’abord, apprenez à repérer les peurs de votre enfant. Il est donc bien d’avoir une idée des peurs que peut avoir un enfant selon sa tranche d’âge.

Ce qui ne sera plus une surprise et vous pourrez facilement le ramener à la tranquillité. Pour un bébé, bercez-le, faites le tour de la chambre en le tenant dans les bras. Quant aux enfants de 2, voire de 5 ans, trouvez des mots pour les rassurer.

Pour des enfants d’un âge plus avancé, discutez avec eux. Brisez le mythe en leur expliquant la différence entre leur imagination et la réalité. Surtout, ne leur montrez pas vos peurs. Aussi, ne l’amenez pas à éviter la situation qui l’effraie. Apprenez-lui plutôt à y faire face et à la surmonter.

Les manifestations des peurs enfantines sont nombreuses. À vrai dire, elles s’apprécient différemment en fonction de l’âge de l’enfant. Il faut donc l’observer et trouver le moyen de l’aider à surmonter ses peurs.

ARTICLES LIÉS