Les check-lists avant de louer un appartement

Entre la recherche, la visite, la préparation des documents d’acquisition, etc., la location d’un logement n’est pas quelque chose de simple. C’est pourquoi louer un appartement nécessite du temps et une bonne planification. Afin de bien choisir son logement dans les règles de l’art, quelles sont les check-lists avant de louer un appartement ? Éléments de réponse.

Check-lists avant de louer un appartement : la recherche

Avant de louer un appartement, la première des actions à faire est de rechercher la bonne location. Pour cela, vous n’avez plus à vous tracasser en parcourant des journaux pour voir les petites annonces ou aller d’agences immobilières en agence immobilière. Internet vous permet aujourd’hui de surpasser tout cela.

A lire aussi : Est-ce encore une bonne idée d'acheter un immeuble à revenus ?

En seulement quelques minutes et bien installé chez vous, vous pouvez trouver l’appartement de votre choix. Il suffit d’établir une liste de critères que vous allez suivre. Les indices que la plupart des chercheurs de logements tiennent entre autres comptes sont :

Après tout, vous devez tenir compte de votre budget dans la recherche de votre logement. Le montant du loyer mensuel et la garantie de dépôt sont à considérer. Vous venez ainsi d’établir votre première check-list avant de louer un appartement.

Check-lists avant de louer un appartement : la visite

Après avoir trouvé l’appartement qui correspond parfaitement à vos critères de choix, l’étape suivante est la visite et le premier contact avec l’agence immobilière ou le propriétaire du bien immobilier. C’est une phase qui mérite d’être planifiée et bien organisée.

Le premier contact

Au moment du premier contact avec votre bailleur ou son représentant, il est judicieux de faire preuve de sympathie, d’ouverture et de confiance. Un tel comportement n’enlève rien au critère de présentation d’un bon dossier, mais il peut vous être utile pour la signature du contrat.

La visite du logement

La visite de l’appartement est une étape primordiale avant la location d’un bien immobilier. Elle doit donc nécessairement figurer dans votre check-list. C’est cette visite qui vous permettra de valider votre choix.

Vous devez donc ouvrir les yeux et avoir le sens de l’observation. Surtout, n’hésitez pas à prendre le temps nécessaire pour vous décider. En effet, il s’agit du lieu où vous allez séjourner pendant une longue période. Par conséquent, vous devez bien le choisir.

La propreté des murs et du sol et la surface habitable sont des points à vérifier. L’état de la salle de bains (absence d’humidité et de moisissures), celui des fenêtres (ferment-ils correctement ?) sont également à enregistrer.

N’oubliez pas aussi d’inspecter le système de chauffage et de fourniture d’eau chaude ainsi que la vétusté de la robinetterie et autres. Tout ceci est très important, car une fois que le contrat de bail est signé, il vous sera difficile de les gérer.

Le dossier à fournir

louer un apparentement

Si après la visite du logement, vous l’avez, vous devez donc poursuivre avec l’étape de la préparation du dossier avec les justificatifs pour la location. À cet effet, notez que la loi a prévu une liste exhaustive de pièces à fournir. Les principaux documents à présenter à votre futur propriétaire sont :

  • votre pièce d’identité en cours de validité ;
  • un justificatif de votre domicile actuel ;
  • un justificatif de votre situation professionnelle ;
  • et un ou des justificatifs de revenus mensuels.

En cas de nécessité, certains bailleurs peuvent vous demander de présenter un garant. Mais en aucun cas, un propriétaire n’a le droit de demander par exemple à son futur locataire ses relevés bancaires ou son casier judiciaire.

La signature du contrat

Une fois le dossier de demande de location fourni et validé par le bailleur ou son représentant, le contrat de bail peut être signé. C’est la dernière étape avant que vous n’entriez en possession des clés de votre logement.

Cependant, avant d’apposer votre signature sur le contrat de bail, prenez le temps de bien lire le document à tête reposée. En effet, un contrat de bail comporte plusieurs pages avec différentes clauses. Surtout, faites attention aux clauses abusives.

Si vous faites une mauvaise lecture du contrat en cas de contentieux avec votre bailleur, vos responsabilités seront engagées. Par ailleurs, certains documents tels que l’état de l’installation électrique, DPE, etc. doivent être annexés au contrat.

Check-lists avant de louer un appartement : la négociation

Si vous êtes en mesure de négocier certains aspects du contrat, la phase suivante consiste à entreprendre une discussion avec le bailleur ou son représentant. Cette étape est capitale et peut permettre de trouver un arrangement mutuellement bénéfique.

Avant d’entamer les discussions, assurez-vous d’avoir bien analysé votre situation personnelle ainsi que les avantages et inconvénients que pourrait représenter l’appartement pour vous. Si vous souhaitez renouveler votre engagement à moyen terme, par exemple, il peut être judicieux de demander une réduction du loyer.

De même, si des travaux doivent être effectués dans l’appartement avant votre entrée (réparations électriques ou plomberie), cela peut aussi faire l’objet d’une négociation. Veillez à ne pas adopter une position extrême lorsque vous discutez avec le propriétaire. Restez courtois mais ferme sur vos positions.

Sachez aussi qu’il est possible de solliciter l’aide gratuite d’un médiateur en cas de litige dans la négociation ou lorsqu’une clause contractuelle pose problème après signature du bail.

Check-lists avant de louer un appartement : l’état des lieux

L’état des lieux est une étape cruciale lors de la location d’un appartement. Il permet à chaque partie (locataire et bailleur) de constater l’état du logement avant l’emménagement ou après le départ du locataire précédent.

Avant de réaliser l’état des lieux, veillez à prendre rendez-vous avec le propriétaire ou son représentant. L’idéal est de programmer cette visite en sa présence pour que les constats soient faits ensemble. Si cela n’est pas possible, vous pouvez réaliser votre propre état des lieux que vous ferez viser par le propriétaire ultérieurement.

Pendant la visite, soyez attentif aux détails et n’hésitez pas à prendre des photos ou vidéos pour appuyer vos observations. Vérifiez notamment l’état général des murs, plafonds et sols, ainsi que ceux des éléments électriques (prises, interrupteurs), sanitaires (robinets, baignoire/douche) et thermiques (chauffage).

Si vous remarquez quelque chose qui nécessite une réparation avant votre entrée dans les lieux, signalez-le immédiatement au propriétaire. En cas de litige survenu pendant votre séjour dans l’appartement concernant un problème déjà existant lors de votre arrivée mais non signalé dans l’état des lieux initial, il sera difficile voire impossible d’imputer la responsabilité au propriétaire.

Si aucun désaccord ne survient pendant cette étape, chacun doit signer deux exemplaires : un pour le bailleur et un autre pour le locataire. Ces documents doivent être conservés pendant toute la durée de la location et seront utilisés pour établir l’état des lieux lors du départ du locataire.

En cas de litige, ils serviront aussi à prouver les responsabilités en cas de dégradations constatées après le départ du locataire.

ARTICLES LIÉS