Envie de louer un logement juste quelques mois ?

Suite à des travaux de réaménagement ou pour un voyage d’affaires, vous souhaitez louer votre logement juste quelques mois ? Si vous envisagez de louer un logement pour quelques mois, sachez que c’est possible avec le bail de mobilité. Plusieurs solutions de logement temporaire pourraient vous convenir (gîtes, chambres d’hôtes, résidences hôtelières etc). Le contenu de cet article vous renseigne sur les solutions possibles pour un logement temporaire.

La location de courte durée propose un bail souple

Les locations temporaires désignent des logements, meublés ou non, que vous pourrez louer en signant un bail avec le propriétaire. Le bail est signé sur une durée limitée, n’excédant pas 10 mois. Vous avez la possibilité de convenir librement avec votre bailleur de la durée de la location, des motifs de congés et des délais de préavis. Vous pourrez même convenir avec lui du loyer dont vous lui serez redevable. Cela lorsque vous louez un logement par le biais d’un bail de courte durée.

A découvrir également : Les check-lists avant de louer un appartement

Pour cela, il vous faudra apporter la preuve de votre résidence principale. Vous n’aurez droit à cette flexibilité que si vous louez juste quelques mois le logement en tant que résidence secondaire.

A lire aussi : Le bail en location meublée : contenus et clauses obligatoires

Un bail de mobilité limité à 10 mois

Le bail de mobilité a été instauré via la loi Élan. Ce bail se distingue des autres baux traditionnels par sa durée limitée. La durée maximale pour un contrat de bail de mobilité est de 10 mois. En plus, il n’y a pas de possibilité pour que ce bail soit renouvelé ou reconduit. Vous n’aurez pas non plus à effectuer un dépôt de garantie à votre bailleur.

C’est le bail idéal pour les personnes en voyage d’affaires et les étudiants. C’est aussi adapté aux personnes qui viennent suivre une formation ou un stage quelques mois avant de repartir. Cependant, il faut noter que le bail de mobilité n’inclut pas une location meublée. Pour info, le bail mobilité est un bail qui porte sur les logements meublés. Donc vous aurez à disposition des biens meubles nécessaires et des équipements pour le ménage.

Optez pour les résidences hôtelières

Depuis quelque temps, les résidences hôtelières ont commencé à se développer de plus en plus en France. Ce qui est bien avec les résidences hôtelières, c’est qu’elles proposent des appartements meublés et équipés. L’objectif des résidences hôtelières est de permettre aux personnes seules, des couples, de s’installer pour quelques temps. Donc si vous envisagez de louer un logement juste quelques mois, pensez aux résidences hôtelières.

Ce qui est encore intéressant avec elles, c’est que vous avez à disposition des meubles et de l’électroménager. Vous avez l’avantage de bénéficier de leur souplesse en termes de réservation. Tout d’abord vous n’aurez pas à vous adresser à une agence immobilière pour louer dans une résidence hôtelière. Mais en plus vous n’aurez pas à payer de caution.

Optez pour une chambre d’hôtel

En réalité, l’hôtel est une solution de logement temporaire très répandu. Les hôtels offrent des services ainsi que des tarifs variés. En plus, ils sont très bien implantés dans les villes. C’est une solution plutôt intéressante si vous souhaitez louer juste quelques mois en ville.

Les gîtes et chambres d’hôtes

Ce genre de logement est très répandu dans les campagnes ainsi que dans les petites agglomérations. C’est plutôt une solution adéquate si vous êtes véhiculé et que vous ne tenez pas vraiment à résider en ville. Vous signez un bail avec le propriétaire puis vous lui faites part du laps de temps que vous allez y passer. Généralement, les gîtes et chambres d’hôtes sont des logements saisonniers,  donc c’est l’idéal si vous aimez la campagne.

Contrairement aux hôtels, les gîtes et chambres d’hôtes vous proposent un large panel de services. Tout d’abord vous bénéficiez d’un spacieux espace de vie. En plus vous avez à disposition des équipements confortables et diversifiés. Si vous envisagez de vous poser quelques mois dans un logement avant de rejoindre votre logement principal, pensez aux gîtes. Et sans oublier les chambres d’hôtes.

Toutefois, il faut noter que certaines chambres d’hôtes n’incluent pas dans leur tarif le repas. Donc apprêtez-vous en conséquence.

ARTICLES LIÉS